Mes medecins generalistes constituent le groupe professionnel principal en sante publique d’un opinion economique, medical et social.

J’ai medecine generale manque pourtant de reconnaissance : elle n’est pas assez enseignee, elle ne fera jamais l’objet d’assez de investigations, elle ne recoit pas assez de ressources.

C’est pourtant cette dernii?re qui innove l’ensemble des jours dans la relation medecin patient et qui lutte contre la deshumanisation une medecine tout entiere. Vive la medecine generale !

Cela faudra un jour que je comprenne pourquoi une jeune femme de 27 ans consulte pour 1 rhume.

  1. Exces de medicalisation d’une vie (un pet de travers merite une consultation)
  2. Exces de medicalisation des symptomes (un rhume « guerit » tout seul en quelques jours et en huit jours apres consultation d’un medecin)
  3. Exces de prescriptions inutiles (un symptome, 1 ou des medicaments)
  4. Exces d’arrogance medicale (jouir de ce rhume Afin de parler d’autre chose)
  5. Exces de dramatisation d’une sante (si vous avez un cor au pied, consultez vite la medecin)
  6. Exces de recherche d’la solide sante (l’hedonisme comme principe de la life)
  7. Exces de requisition des medecins Afin de des faits banals de l’existence (desamour, manque d’oreiller, rupture. )

Un dernier point sur la medecine generale longitudinale : je dis a ma patiente et des le moins i?ge age, ou je le dis a ses parents, qu’un rhume ne merite jamais une consultation, qu’un rhume se soigne tout seul, qu’elle achete des mouchoirs en papier et qu’avec un peu d’eau de mer cela devrait aller mieux. Et le nombre de Malades A Ne Pas Traiter (NMNT) va augmenter : voir ICI. N’est-ce pas le but de la medecine generale en ces temps de concernant consommation bien azimuts ?

32 anecdotes:

ce sera suffisamment rare pour que je le signale : sur votre sujet j’habite ok avec toi a 100% la delegation de taches agite bon nombre les oph moi ca me rend fou de rage

je soupconne 1 puissant lien d’interet entre vous et des rencontres des parents cГ©libataires fabriquants de mouchoirs et/ou d’eau salee.

Concernant le point 7, J’me demande s’il ne vaudrait gui?re mieux consulter un marabout, ils m’ont l’air beaucoup efficaces. 😉

Le souci des pharmaciens est leur modele economique: la marge. Justifiee quand le fabricant et le vendeur etait J’ai meme personne, elle ne l’est moins depuis l’industrialisation du medicament . Resultat ils seront retourne entre 2 gros i  propos des medicaments remboursables qui representent la majorite du chiffre d’affaires: la secu qui cherche avec l’integralite des moyens de baisser le cout en branche medicament (es-ce vraiment la branche la plus couteuse ou bien ma plus facile a ajuster ?) et les laboratoires qui ont des CA dignes du Luxembourg mais eux ils seront en deficit comme nos pays de l’UE. Au milieux de l’ensemble de ca, Il existe le pauvre pharmacien avec ses pauvres millions de CA concernant laquelle sa marge baisse (un CA eleve ne signifie avec un benefice eleve).

N’es-ce gui?re paradoxal que pour des professions dites liberales (pharmaciens, infirmieres, medecins, . ) le prix ne soit jamais libre?

Depuis environ 10 ans, on parle d’la remuneration a l’acte pour changer le modele economique de la pharmacie. Et son arrivee timide Afin de l’INR se fit dans la douleur: plus un an entre la convention et l’application concrete des entretiens (c’est a dire la remuneration).

Pour cela est du prix des NAC, j’imagine que vous devriez savoir que des pharamaciens subissent sa marge lissee: plus c’est cher moins il y a de remuneration.Enfin les entretiens de l’INR ne se font que dans la coumarine et J’ai fluindione et n’est qu’une causerie: gui?re d’acces aux resultats biologiques (sauf si le patient vient avec) et gui?re d’autorite pour modifier votre posologie (contrairement a diverses secretaires de medecins ayant protocole pour penser si il faut baisser 1/4 en fonction de l’INR). L’entretien est juste un moyen pour la secu de sensibiliser de manere plus large les malades a leur traitement, certains n’etant que minimum conscient de la dangerosite des AVK.

Une surveillance bi-annuels, avouez que c’est plus de l’accompagnement.

Je n’ai toujours pas delivrer de NAC.

Pour finir, sur la delegation des taches, je pense que i§a arrivera avec la pseudo-penurie de medecins. Comme les medecins ont le droit de s’installer n’importe ou, il y a des endroits sans medecins et dans ces lieux d’autres prendront un place avec le risque qu’un jour 1 responsable politique s’interroge dans la pertinence du medecin generaliste, si ses fonctions seront delegues a tous. J’ai faute aux etudiants en medecine qui hurlent a l’assassin des qu’on un cause de contrainte d’installation. Mes pharmaciens ont, eux bien voulu, sacrifier quelque peu de leur liberte concernant le bien commun des malades. Et c’est avec l’argument du maillage territoriales que leur syndicat pourront avancer leur pions.

Laisser un commentaire